Contenu principal

Rechercher dans Docinfos

Un groupe de haut niveau sur les bibliothèques numériques a rencontré hier à Bruxelles des fonctionnaires de la Commission pour examiner les progrès réalisés en vue du lancement de la bibliothèque numérique européenne. Une fondation pour la bibliothèque numérique européenne vient de voir le jour, ce qui officialise l’accord passé entre des archives, des musées, des archives audiovisuelles et des bibliothèques d’Europe en vue de travailler ensemble et de fournir, sur l’internet, un point d'accès commun au patrimoine culturel européen.

«Tous les citoyens européens devraient pouvoir profiter de la richesse de notre patrimoine culturel. Cette fondation représente un premier pas important vers la réalisation de cet objectif», a déclaré Viviane Reding, membre de la Commission responsable de la Société de l’information et des Médias. «Elle traduit la volonté des institutions culturelles européennes de travailler ensemble et de permettre au grand public de consulter leurs collections via un point daccès commun et multilingue sur linternet.»

«La fondation rassemble plusieurs associations européennes représentant des bibliothèques, des archives, des archives audiovisuelles et des musées, qui se sont engagées dans une collaboration dune ampleur et dune portée sans précédent» a ajouté Elisabeth Niggemann, directrice générale de la bibliothèque nationale allemande et présidente de la Conférence des bibliothécaires nationaux européens, qui a joué un rôle moteur dans la création de la fondation.

Les institutions culturelles européennes envisagent de lancer un prototype de la bibliothèque numérique européenne en novembre 2008. Il sera alors possible d’accéder directement à au moins 2 millions de livres numériques, de photographies, de cartes et de documents d’archives, ainsi qu’à des films provenant de bibliothèques, d’archives et de musées européens. La bibliothèque numérique européenne connaîtra une croissance rapide pour offrir dès 2010 bien plus d'objets numériques que les 6 millions initialement prévus, compte tenu de l’augmentation du nombre d’institutions rendant leur «patrimoine numérisé» accessible via celle-ci.

Pour une croissance régulière de la bibliothèque numérique européenne, deux questions clés doivent être résolues: le financement de la numérisation et les solutions qui permettront de rendre les œuvres protégées par des droits d’auteur consultables dans la bibliothèque numérique européenne. Hier, lors de sa réunion, le groupe de haut niveau a examiné:

  • de nouveaux moyens de financer la numérisation dans le cadre de partenariats publics-privés;
  • des solutions pour la numérisation en masse des éditions épuisées et des œuvres orphelines (pour lesquelles il est très difficile d’identifier les détenteurs de droits). D'ici à juin prochain, le groupe devrait se mettre d’accord sur le traitement à réserver aux œuvres orphelines (notamment les critères de recherche des détenteurs de droits);
  • la question de l'accès aux informations scientifiques et de leur conservation (voir IP/07/190). Les éditeurs scientifiques, les bibliothèques et les scientifiques ont confirmé leur intention de mener ensemble une expérience: le libre accès aux publications scientifiques après une période d'embargo.

Informations générales:

Les bibliothèques numériques européennes figurent parmi les mesures phares de l’initiative i2010 de la Commission, qui vise à créer une société de l'information européenne pour la croissance et l’emploi (voir IP/05/643).

En août 2006, la Commission a adopté une recommandation concernant la numérisation et la conservation numérique (voir IP/06/1124, MEMO/06/311), qui invitait les États membres de l'UE à créer des installations de numérisation à grande échelle, à résoudre les questions liées aux droits d'auteur et à accélérer le processus de mise en place de la bibliothèque numérique européenne.

L'idée d'une bibliothèque numérique européenne a été largement approuvée par les ministres de la Culture des États membres de l'UE et récemment soutenue par le Parlement européen dans sa résolution du 27 septembre 2007.

Pour de plus amples informations, voir:

http://ec.europa.eu/information_society/activities/digital_libraries/